J’ai rencontré pour vous#5 : Fashion Wi TV

Hey hey !

Ce que j’aime avec les “J’ai rencontré pour vous” c’est cette possibilité de découvrir des univers inspirants et uniques,le petit plus c’est que je peux les partager avec vous ! Aujourd’hui,on se retrouve avec la Team de Fashion Wi TV,une joyeuse bande de youtubeuses afro-caribéennes qui ont dédié leur chaîne à la mode,la beauté et les hauls tout ça sous  un fond west-indies et girly ! Avant cet interview,je regardais leurs vidéos et étais séduite par leur vision de la mode et leur fraîcheur à l’écran.Gros plan sur ces caribbean girls hyper-connectées !

What I like with the J’ai rencontré pour vous it’s this possibility of discovering inspiring and unique universes, the little extra it’s that I can share them with you! Today, we meet the Team Fashion Wi TV, a joyful band of afro-Caribbean youtubeuses who dedicated their channel to MakeUp,Fashion and lifestyle all this behind a west-indian and girly background ! Before this interview, I watched their videos and was attracted by their vision of  fashion and their freshness in the screen. Close-up on these caribbean hyper-connected girls!

“Nous sommes sur des territoires au carrefour de multiples influences qui font la singularité de la mode caribéenne.”

 

fwi1b(à gauche Iza,à droite Annojah) 

-Hello,alors,qui constituent la team Fashion WITV ?                                                                                                                Fashion WiTv c’est Iza (qui vit à Miami) Annojah et Mo’ (en Guadeloupe aussi maintenant).

-D’où sont partis l’envie et le concept Fashion WITV ?                                                                                                               L’envie est commune. On était cinq amies au départ qui partageaient leurs astuces, leurs trouvailles ou désillusions make up, style, etc . Mo a d’abord présenté cette idée de chaîne à Coraly, et Annojah qui était déjà rédactrice à l’époque pour Kreyol Fashion Addict (by Véronique Guillaume) avait son concept de FwiTv; Fwi like fruit en créole, like free, like french west indies, like finally fashionWitv, un concept résolument caribéen. On est finalement trois sur Fashion Wi Tv.

 -De quoi parle votre chaîne ?
On parle MakeUp, Hair, Fashion et Island life (lol). Même si on n’aborde pas toujours des thématiques propre à chez nous, il y a toujours quelques choses qui rappelle que “nou sòti la nou sòti”, soit par le lieu où on tourne, soit par notre façon de parler, ou bien entendu les créateurs qu’on présente.

fwi2

-En quoi est-il important de faire vivre la mode guadeloupéenne ?  Nous sommes sur des territoires au carrefour de multiples influences qui font la singularité de la mode caribéenne. L’insularité de nos terres ne permet souvent pas de faire connaitre les talents qui s’y cachent et qui méritent d’être connus. A notre petite échelle on essaye de mettre en avant le travail de ces artistes; bien évidemment on a une grande propension à présenter des créateurs de la Guadeloupe et d’Haïti du fait de nos origines, c’est toujours plus facile de parler de ce qu’on connait le mieux.

 

(à gauche Annojah,à droite Mo’)

“C’est pouvoir mettre ce qui nous plaît peu importe le regard de l’autre.”

 

-Justement,quelle est votre vision de la mode ?    A vrai dire le mot “mode” n’est pas un terme qu’on aime dans son sens premier. On est avant tout des filles qui aiment s’habiller, qui aiment le maquillage et qui aiment la créativité mais sans forcement suivre la mode,suivre la tendance.  C’est sûr qu’on la subit tous des fois même sans le vouloir mais ce que nous on adore c’est pouvoir mettre ce qui nous plaît peu importe le regard de l’autre.

fwi4b

(Mo) : Je mets ce que j’aime sans me soucier des autres, la seule limite est juste une question de morphologie. Les gens ont toujours peur d’oser sous prétexte qu’en Guadeloupe on va “mal te regarder” but who cares? Si quelque chose me plaît, je l’achète c’est tout.
(Iza) : Comme je le dis souvent je n’ai pas de style (défini), j’aime tantôt porter des choses classiques, tantôt plus ethniques, tantôt plus rock,  j’aime pouvoir porter ce que j’aime sans avoir à être classée dans un genre, who loves boxes?!
(Annojah)Comme les copines je porte ce que j’aime même s’il est vrai que dans mon cas même si je ne saurais pas le définir, j’ai un style “constant”. Plus jeune j’ai d’abord chercher à être à l’aise et j’ai toujours eu un faible prononcé pour les choses colorées et originales même si j’apprécie m’habiller en noir des fois (pas seulement parce que ça amincit,lol) mais j’aurais toujours un élément coloré ou de “bold”.
La mode c’est d’abord et avant tout se faire plaisir.

“J’aime pouvoir porter ce que j’aime sans avoir à être classée dans un genre, who loves boxes?!”

 

-Des icônes mode qui vous inspirent ?

(Mo): Rihanna, Solange (qui selon Annojah me ressemble, elle l’appelle ma jumelle) (Annojah: non mais c’est vrai vous avez la même bouche, bref!), Kim Kardashian depuis qu’elle est avec Kanye (Annojah: euh really?!?) et deux autres filles qui sont moins connus Lashontae Heckard qui a un style TomBoy et Tanaya Henry qui a un style assez classique mais toujours on point, très bien fait.
(Annojah): Solange j’adore son style, qui en jette sans qu’elle en fasse des tonnes, après sans surprise pour les gens qui me connaissent Erykah Badu parce que c’est une artiste qui n’a pas de styliste, elle s’habille absolument seule et selon moi elle a déjà porté tous les styles pensables et inimaginables et tout ça toujours en étant absolument fantastique (fanatisme,quand tu nous tiens), elle est même précurseur de certains styles. De moins connu mais she’s an icône for me, la maman d’Iza parce que je pense qu’elle m’a naturellement encouragé dans l’amour de l’accessoire (j’adore les accessoires) comme elle dit tu peux porter un vêtement à 10 $ mais ton combo accessoires can make u feel like a million dollar baby!
(Iza): Personne en particulier parce que je suis éclectique, donc je pioche un peu à droite à gauche mais sinon ma maman.
fwi6(Iza)

 

-Une vidéo que vous avez aimé le plus tourner ?  (Iza) : Celle tournée en Haïti. J’aime bien le concept de vlog.   (Mo) : La vidéo make up avec Stéphanie (our girl from Antigua) et j’ai aimé tourné le haul parce qu’on a bien ri. (Annojah) : Pas une vidéo en particulier mais je préfère tourner les vidéos où je ne suis pas seule, je suis trop “slow motion” pour être intéressante seule lol. J’ai bien aimé le girls of blaze, le haul et une vidéo que j’avais tourné avec Iza au Noel dernier mais que je n’ai pas réussi à monter, arf . Je m’amuse toujours avec elles, c’est plus fun!

Mo'(Mo’)

-Si vous étiez un accessoire ?   (Mo)  Des chaussures! (Iza) Pas vraiment un accessoire mais definitly un jeans.(Annojah) : Euh…une bague! mais une grosse bague originale (je ne quitte jamais la maison sans bague, ça m’habille lol)

Iza(Iza)

 

fwi3 b-Trois mots que vous associez au mot “Fashion” Freedom,Originalité,Art

-Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui a du mal à assumer son style ?    Y aller crescendo, commencer par une pièce et petit à petit affirmer son style et surtout ne pas se soucier des autres, mais en essayant de porter ce qui sied à  sa morphologie. Be yourself, stay true to you.

-Quels sont projets à venir pour Fashion WITV ?  Hmm….De continuer, peut-être (lol)… Sinon on a discuté d’une version couchée (blog écrit) pour une question de commodité et de régularité de contenu mais on est encore en discussion. On aimerait bien pouvoir aussi exprimer plus notre créativité (même si on mettra toujours en lumière celle des autres), et aussi développer le concept “cheap and chic” !

 

“Be yourself, stay true to you.”

 

Pour suivre la Team Fashion WITV,c’est par ici / Go following The Fashion WITV Team here :

Instagram  et YouTube 

love full

 

Tomboy !

photo illu tomboy

Salut joli monde !

Halloween,c’est un peu la période où l’on est confronté à certaines de nos peurs d’enfant,où on voit se matérialiser tous ces petits monstres qui nous faisaient ou font encore (qui sait) trembler.Moi aussi,il y a n’a pas longtemps j’ai été confrontée à une de mes angoisses d’enfant,d’adolescente ou de presque-adulte pour être exacte. 

Lorsque j’ai pris la décision de me couper les cheveux ma plus grande peur était de ressembler à un garçon,enfin qu’on me prenne pour un garçon,mais plus exactement qu’on me juge,qu’on me range dans une case à cause de ma coupe.En fait,même avant le moment que je vais vous relater dans un instant,j’avais déjà dû affronter certaines remarques du genre C’est vrai qu’elle ressemble grave à un garçon” (première remarque reçue de la part du neveu du coiffeur,que j’ai soigneusement remis à sa place par la suite ^^’) et puis il y a aussi lors de mon job d’été où des patients me demandaient si j’étais bien une fille,(même en portant une tunique fleurie jaune et du rouge-à-lèvres).Puis,il y a eu ce représentant lorsque je suis allée chez ma mère pendant les vacances.Je crois que c’est l’une des situations les plus “choquantes” à laquelle j’ai été confrontée par rapport à ma coupe de cheveux.

On est lundi après-midi,chez maman,donc le dress-code c’est : large T-shirt confortable et legging,on sonne à la porte,je vais ouvrir machinalement la porte. “Bonjour,euh…jeune homme ou jeune fille ?” . Très surprise,je ne réalise pas sa question et ce qu’elle entraînera …Je balbutie “Jeune homme ?… Oh non,jeune fille…!”  Je finis à peine ma phrase que mon interlocuteur est mort de rire en face de moi.Il est plié de rire.Qu’est-ce qu’il y a de si drôle ?  Je sais,à ce moment j’aurais dû lui claquer la porte au nez ou le traiter de tous les noms,mais je n’en ai rien fait.Je suis restée à voir jusqu’où il pourrait aller avec ses moqueries.Il recommence de plus belle “Souriez pour voir”,“Rassurez-vous monsieur,lorsque je souris je ressemble bien à une fille”.Je suis en colère ,je bous de l’intérieur,il comprend que ses vannes ne font rire que lui.“Désolé,c’est que vous avez le visage sérieux,avec votre T-shirt sombre et puis je n’avais pas vu le rose sur votre monture et le vernis à vos orteils.” “C’est bon,vous avez fini ?!” 

Cette conversation s’est arrêtée à peu près là. Je ne regrette pas d’être restée jusqu’au bout écouter ce représentant,je me rappelle encore de ses rires.Lorsque j’avais 8 ans,je me suis coupée les cheveux.A 8 ans,vous n’êtes pas sans savoir,que c’est l’âge où les enfants sont plutôt du genre cruels.J’étais traitée de ou confondue à un”petit garçon” systématiquement,du coup le rire de cet homme était comme un violent retour vers le passé.Mais je suis assez fière de moi,parce que je n’ai ni fui ni pleuré comme lorsque j’avais 8 ans.C’est à ce moment que j’ai compris que ma peur (ou en tout cas une bonne partie de celle-ci) avait disparu.La petite fille complexée et qui craignait le regard des autres était bien partie emportant avec elle des années de manque de confiance,d’auto-dévalorisation et j’en passe. 

Ce qui m’a choqué dans ma conversation avec cet individu n’est pas essentiellement le fait qu’il soit confus sur le fait que je sois une fille ou un garçon,mais c’est surtout le manque de respect dont il a fait preuve.

Pour revenir à ma coupe de cheveux,je trouve ça ironique,ma coupe ultra-courte m’a véritablement permise de montrer ma féminité,de m’affirmer,de trouver mon “look”.En fait ,je n’arrive pas à croire qu’en 2015 on apparente une coupe de cheveux à un sexe et/ou à une quelconque orientation sexuelle.A vrai dire,j’en ai marre de “rassurer” certaines personnes en leurs disant “Oui,monsieur/madame,je suis bien une fille.” 

Ma manière de combattre ces vieux monstres est de m’aimer chaque jour un peu plus et même de jouer avec ce look “Boyish” que j’aime tant !

shooting tomboy 2

shooting tomboy 3

tomboy 8

tomboy 10

tomboy 23

tomboy13

maison hantée

tomboy21

tomboy18

tomboy 3

tomboy 15

tomboy 16

tomboy 12

tomboy19

tomboy 11

tomboy24

maison hantée 2

tomboy20

Et toi,quelles sont tes peurs ? Comment les affrontes-tu ?

des bisous

Si tu souhaites reproduire ce look : 

veste-2-boutons-noir-femme  chemisier-fluide-en-voile--blanc-neige-femme     jean

chapeau la redoute

 

boots-franges-a-talons-noir-femme

J’ai rencontré pour vous #3 : Ayden créatrice de la marque Glam Ethnik !

DSC_7919

Bonjour Bonjour par ici !

Ces derniers jours ont été assez fous et incroyables pour moi. Depuis un moment je suis sur un petit nuage couleur lavande (#j’aiuneviesociable !!) et j’ai pris des décisions plus au moins radicales …Promis, je vous en dirais plus dans un autre article ! Mais ,aujourd’hui on se retrouve pour un nouveau “J’ai rencontré pour vous… !”.

Celle dont vous allez faire la connaissance (si ce n’est pas déjà le cas) est une personne que je trouve humble, créative et glamour. A travers une Interview inspirante, vous irez à la rencontre d’Ayden, présentatrice,productrice et animatrice Afro-caribéenne récemment devenue styliste !

DSC_7904

-Bonjour ! Alors,en quelques mots qui est Ayden ?

Bonjour ! Je suis une jeune femme trentenaire,originaire de Guadeloupe et Martinique.Productrice,animatrice TV pour pas mal de chaînes, présentatrice d’événements et puis récemment,j’ai rajouté une nouvelle corde à mon arc : le stylisme !

-Bon,avant de parler “Mode” puisque c’est un peu le but de ma visite ! On va parler de ton parcours professionnel !

Alors,j’ai grandi en Guadeloupe où j’ai eu mon bac à l’âge de 17 ans.Depuis,très jeune j’ai su que je voulais travailler à la TV en tant que journaliste donc il m’a fallu partir en Métropole,faire mes études,un DUT à l’IUT de Versailles.Nos professeurs nous disaient “Attention,Jean-Luc Delarue est passé ici” (rires),donc ça mettait une gentille pression.Apres,j’ai poursuivi par la licence,la maîtrise  et un master en communication/journalisme.Ensuite,j’ai commencé à travailler pour des médias essentiellement africains et un média en a emmené un autre.

DSC_7898

-Justement,par rapport à ton parcours,je vois que tu es très attachée à l’Afrique.Un peu comme si tu étais une africaine de cœur.Du coup,d’où vient cette passion pour le continent africain ?

C’est un peu le surnom qu’on m’a donné : “La plus antillaise des Africaines”.Je t’avoue,que j’étais très attirée par ce continent spontanément sans le connaitre.C’est vraiment l’Afrique,qui m’a donné ma chance,professionnellement.Donc tu finis tes études à bac+5,tu postules pour pleins de chaines.On te dit “Belle candidature,mais il n’y pas de place.”.J’ai compris que ce milieu était régi par certains codes et certaines communautés et qu’il fallait me faire un réseau.Bref,acquérir de l’expérience même autrement ! Donc là,j’ai postulé pour une chaîne panafricaine basée sur Paris nommée Télésud.Je n’ai pas été payée pendant 5 ans.Mais en cumulant les p’tits boulots,j’ai pu gagner ma vie,acquérir de l’expérience,choisir mon type d’émissions : la musique et la mode.De là,j’ai pu voyager un peu partout en Afrique.Comme les gens aimaient  ce que je dégageais à la TV,ils m’ont demandé d’animer des festivals et c’est devenu par la suite une de mes activités à part entière. Mais pourquoi cet amour de l’Afrique ? Quand on ne connait pas l’Afrique,on croit que c’est un continent pauvre.Alors que c’est un continent d’une diversité immense au niveau culturelle comme géographique. (La suite de sa réponse en vidéo,à regarder en HD ).

-En suivant ton parcours,justement,j’ai vu que tu as couvert pas mal de Fashion Week Africaines.Ce qui va être une transition à ma question ! Tu as récemment lancé ta marque,GLAM ETHNIK ! Peux-tu nous parler de la genèse de cette marque ?

Alors,quand je te parlais de choix d’émissions,je me suis orientée vers la mode et la musique.A Télé Sud,j’avais une émission nommée “De Fil en Aiguilles”,ensuite j’ai été amenée à en produire une autre “Planète Mode (qu’on a fourni à Trace TV et là plus récemment à la chaîne A+ de Canal+).De par,Planète Mode,de grands créateurs m’ont fait venir moi et mon équipe.C’était très intéressant de voir en fonction des pays,les différents stylistes,les matières qui plaisaient et fonctionnaient.Sur l’aspect création, et mes créations,si tu te réfères à mes professeurs,ils te diront que pendant les cours je dessinais (rires).La voisine de ma grand-mère était couturière et je feuilletais les magazines de mode,les robes du soir, de mariée.Une vraie fascination pour le monde de la mode mais qui me vient de ma grand-mère.Ma mère est aussi très élégante mais c’est déjà familiale.Elle nous faisait nos uniformes,nos tenues pour les grandes occasions et depuis petite je faisais des vêtements pour mes poupées.

DSC_7893

(Des pièces de la collection GLAM Ethnik)

Mais tu sais,le style s’affine au fil des années.J’ai crée cette marque GLAM ETHNIK il y a  10 ans,enfin le nom existe depuis 10 ans mais je l’ai un peu mis en sommeil.Je me suis demandée quel était mon corps de métier ? Mon corps de métier c’est la télé.C’est là où je pense avoir des aptitudes fortes,là où j’ai fait ma carrière mais cela je continuais à créer et à me faire faire des habits et que souvent les gens voulaient acheter.Ces deux dernières années,les demandes sont arrivées tellement fréquemment.Je faisais faire mes habits par des amis qui travaillent dans la mode et les gens pensaient que les créations venaient d’eux.Du coup,il était temps de relancer la marque et j’ai eu une vrai coup de cœur sur les tissus qui ont fait la toute première collection.J’ai surtout travailler deux tissus : le Kenté du Ghana et le Kita de Côte d’Ivoire.Comme ces types de tissus n’ont jamais été visible par les marques européennes cela permettait de proposer un style autre.Cela me donnait la possibilité de l’allier à un style rétro-chic que j’ai toujours aimé.La toute première collection s’appelle du coup : Afro Pin Up.

HMP_2322

(Source : Web)

-Justement,on va parler un peu de tes influences dans le monde de la mode.As-tu des styles,des icônes ou même des cultures qui t’inspirent ?

Alors,les influences sont diverses ! J’aime l’ethnicité dans sa diversité.Tu vois,on a la chance en étant,par exemple, originaires de Guadeloupe,d’avoir du sang africain,du sang indien et européen.J’aime aussi bien Yves Sain-Laurent  pour ses pièces intemporelles et tellement classes,que Gucci ou d’autres grandes marques italiennes comme Prada qui vont faire des choses sublimes sur les accessoires.Mais je suis aussi très sensible à des tissus qui viennent d’ailleurs, les imprimés indiens, d’Amérique Latine et bien sûr africains.Puis,l’Afrique est une source d’inspiration à différents niveaux.L’art manuel y est très présent,par exemple tout ce qui est tissage à la main,qui demande des heures et des heures de travail.Tout a une identité.Pour moi,il est important qu’un vêtement ait une âme..J’estime que coté mode,on a envie de vêtements rares,précieux,chics mais à la fois faciles à porter confortables et surtout qui ont une identité.C’est ce que j’essaie de transmettre à travers ma marque.

-En fait,ta marque c’est plus que de la mode,c’est une identité,un visage….

C’est tout ça,c’est un symbole d’unité entre l’Europe qui m’a beaucoup apporté et qui m’a construite professionnellement,l’Afrique qui est mon coup de cœur artistique,humain et puis les Antilles qui sont ma souche.

-Comment tu trouves la bonne combinaison entre originalité et accessibilité ? Puisque je trouve ça tout à fait portable pour une fille qui aime être discrète.

Alors,la bonne combinaison c’est tout simplement des formes qui ont l’air simple mais qui ne le sont pas.La différence va se faire entre l’agencement des tissus,le choix etc…Par exemple,le madras (que je vais commencer à retravailler) ne me parlait pas tant,j’aime voir nos belles cuisinières en madras mais je ne me voyais pas dans un style contemporain madras du coup en le retravaillant tu verras ce tissu comme tu ne l’as jamais vu avant (rires).En fait,le vêtement doit accompagner la femme,la souligner mais il ne doit pas l’effacer et ce c’est que j’essaie de proposer dans ma marque.

DSC_7895

-Quels sont les projets à venir pour GLAM Ethnik ?

Alors,première étape un défilé en Martinique dans le cadre de la Yoles Fashion Week,suivie d’une présentation à la Batelière,puis un défilé en Guadeloupe le 30 juillet au Créole Beach  Hotel et puis autre grosse étape,la préparation de la collection Automne/Hiver,puisque le défi pour toute marque est de durer,l’idée est qu’on continue à retrouver cette identité en fil conducteur.Je ne t’ai pas parlé du doré qui apporte cette touche glam,ne serait-ce qu’en lien ou qu’en bordure sur une tunique.Sans trop en dire,il y aura quelque chose autour de ça sur la collection Hiver !

DSC_7894

-Dernière question ! Quels sont tes conseils pour un/e jeune créatrice qui comme toi veut se lancer dans la mode ?

Je t’avoue qu’en étant en contact avec des créateurs,je leurs donnais des conseils mais je me suis rendue compte que chacun fait comme il veut (rires).Mais pour moi,l’avenir est au prêt-à-porter c’est-à-dire que faire de belles robes du soir  c’est important on a besoin de rêver ,mais quelqu’un qui veut de la mode son cœur de métier et un business,il faudrait pouvoir avoir de la série,proposer aux gens des tenues pour la vie quotidienne.Surtout le vrai conseil : communiquer ! Tu peux être le nouveau Alexander McQueen ou la nouvelle Coco CHANEL si personne n’a vu tes modèles,comment ils peuvent les acheter ?! Avoir une page Facebook et un visuel de qualité pour moi,c’est essentiel ! Bon après comme on dit,chacun sa chance !

-Merci beaucoup Ayden pour cette interview !

Merci et puis plein de succès à ton blog !!

DSC_7928

J’espère que le parcours et les projets d’Ayden vous auront plu et intéressé ! En tout cas,moi j’ai beaucoup aimé cet échange avec elle ! Bon vous savez à quel point j’aime vous spoiler ! Je tiens seulement à vous dire que cet échange n’est pas fini,vous comprendrez tout ça très vite ! En attendant,je m’excuse de mon absence mais pardonnez votre humble servante qui ne peut résister à l’appel des vacances bien méritées ^^ !

En gift,moi portant une tenue GLAM Ethnik :’) !

DSC_7950

(Excusez mon air de fille fatiguée,ce n’était pas prévu que je pose ^^’)

Crédit Photos : Lucas Sousseing

des bisous